L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref dans le Sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce vendredi 7 août 2020

07 août 2020 à 10h05 Par Thibaut Paquit

Deux hommes condamnés pour une série d’incendies à Fourmies à la fin du mois de juin dernier. Poubelles, containers, maison, épave de voiture : les deux condamnés âgés d’une quarantaine d’années avaient jusqu’au 2 août dernier échappé aux forces de l’ordre. Ils ont été interpellés dimanche dernier place de Verdun à Fourmies : non loin de là, rue de Bernburg, un début de feu avait été constaté raconte La Voix du Nord. Ils ont reconnu avoir mis le feu à 15 reprises au total. 18 mois de prison ferme pour l’un d’entre eux, et 18 mois dont 8 avec sursis ont été prononcés par le tribunal correctionnel d’Avesnes-sur-Helpe.

Un incendie hier soir, peu après 18h30, rue du 4 septembre à Hirson (information Jean-Jacques Thomas). Douze sapeurs-pompiers d’Hirson et de Fourmies ont évitéle circonscrit l’incendie avant qu’il ne détruise l’appartement du premier étage et l’habitation voisine. Une femme, son compagnon et ses deux enfants de six et huit ans n’ont pas été blessés.

Des actes de vandalisme nous ont été signalés du côté de Trélon : hier après-midi, dix voitures ont été retrouvées avec les pneus crevés à l’Étang du Haillon. Information de notre auditrice Rosette.

Cette histoire assez hors norme à Féron dans le Sud-Avesnois : un coffre de pirate qui aurait appartenu au célèbre Corsaire Dunkerquois Jean Bart serait rester des dizaines d’années au sein de la ferme du Pont de Sains. Il aurait été conservé par la propriétaire des lieux jusqu’alors, madame De Peretti. Cette dernière aurait cédé le célèbre coffre de pirate au Musée de la Marine de Dunkerque, qui de leur côté ne confirme pas cette information dans un premier temps. Alors, l’histoire est-elle fausse ? Autre question : ce coffre a-t-il vraiment appartenu à Jean Bart ? Pour en savoir plus sur cette histoire et cette enquête, c’est à lire ce matin chez nos confrères du Courrier de Fourmies.

De nouvelles caméras de vidéosurveillance ont été installées à Fourmies : 15 au total, qui ont la particularité de lire les plaques d’immatriculation mais sans mettre de contravention. Elles seront utiles dans le cadre de la prévention de la délinquance et des dégradations. L’opération aura coûtée 450 000 euros avec une participation de l’état à hauteur de 20%.

Une aide exceptionnelle de 680 000 euros de la part de l’Etat versés à 148 communes ou intercommunalités du Département de l’Aisne pour l’achat de 903 000 masques de protection, ce qui représente la moitié de la dépense réalisée entre mi-avril et le 1er juin derniers. La ville de Laon a ainsi bénéficié de 60 700 euros, la Communauté de Communes des Trois Rivières, 23 500 euros.

Météo France a placé les départements du Nord et l’Aisne en vigilance orange canicule, ce vendredi à partir de 12h jusque demain matin 7h. Les maximales pourraient atteindre 35 à 38 degrés.

Le préfet a alerté l’ensemble des services de l’État afin qu’ils suivent avec la plus grande attention l’évolution de cette situation. Il appelle à la plus grande vigilance et rappelle les consignes suivantes :

- Boire de l'eau plusieurs fois par jour ;

- Continuer à manger normalement ;

- Se mouiller le corps plusieurs fois par jour à l'aide d'un brumisateur, d'un gant de toilette ou en prenant des douches ou des bains tièdes ;

- Eviter de sortir aux heures les plus chaudes entre 11h et 21h ;

- Porter un chapeau et des vêtements légers ;

- Essayer de se rendre dans un endroit frais ou climatisé deux à trois heures par jour, tout en continuant de respecter la distanciation physique et les gestes barrières ;

- Limiter les activités physiques et sportives ;

- Pendant la journée, fermer volets, rideaux et fenêtres. Aérer la nuit ;

- Pour les personnes âgées, souffrant de maladies chroniques ou isolées, prendre de leurs nouvelles ou leur rendre visite. Les accompagner dans un endroit frais ;

- En cas de malaise ou de troubles du comportement, appeler un médecin.

Et avec ces températures caniculaires, si on allait au cinéma : le Sonhir3 d’Hirson propose dès 14h30 un marathon "Retour vers le Futur" : on retrouvera les folles aventures de Marty et du Docteur Emmet, alias « Doc ». 3 films, trois classiques du cinéma, au tarif de 12 euros.