L'info en Sud Avesnois et Thiérache

En bref dans le sud-Avesnois et en Thiérache, pour ce jeudi 13 février 2020

13 février 2020 à 12h34 Par Paul Schuler

Dans le sud-Avesnois :

La création d’un groupement hospitalier transfrontalier réunissant la polyclinique de la Thiérache à Wignehies, l’hôpital de Fourmies et le centre de santé des Fagnes à Chimay

Un protocole de partenariat devrait bientôt être signé afin de pouvoir proposer aux 120 000 habitants de la grande Thiérache franco-belge une offre de soin complète. Il s’agit aussi de mutualiser les moyens pour recruter de nouveaux spécialistes et des praticiens de renom, tout en nouant des liens avec le centre d’addictologie de l’hôpital d’Avesnes, le service de rééducation de l’hôpital de Felleries-Liessies ou les unités de soins Alzheimer des hôpitaux d’Hirson et du Nouvion. Ce regroupement est aussi destiné « à soutenir les urgences et la maternité de Fourmies, pour permettre au sud-Avesnois de préserver un hôpital public de spécialités et de qualité optimale »

Le retour de l’électricité hier soir, pour plusieurs habitants du quartier de la Marlière à Fourmies

Ils en étaient privés depuis mardi matin, certains depuis lundi soir, à la suite de chutes de branches, sur des lignes à basse tension. Malgré l’intervention rapide des équipes d’Enedis, le problème n’avait pas pu être résolu immédiatement, suite à des complications d’ordres techniques. Les riverains de la rue des Troènes étaient particulièrement en colère hier après-midi. En plus d’être privés de chauffage, ils ont été obligés de jeter des dizaines d’aliments décongelés. D’après Enédis, c’étaient les derniers foyers qui étaient encore privés d’électricité, hier soir dans le sud-Avesnois, suite au passage de la tempête Ciara.

Une plainte du département contre les opposants au bitumage de la Voie Verte en Avesnois

Hier matin à Sars-Poteries, le chantier de bitumage de la Voie Verte en Avesnois (qui relie Ferrière-la-Grande dans le val de Sambre à Glageon dans le sud-Avesnois) a été bloqué pendant plus de 5h par près de 20 opposants qui s’étaient enchaînés et attachés aux engins qui avaient repris le chantier de bitumage la veille. Le Conseil Départemental du Nord a donc décidé de porter plainte pour « entrave à la réalisation d'un chantier et à sa bonne organisation sur la voie publique ». Le chantier a pu reprendre hier, en début d’après-midi.

Les élus rappellent que plusieurs réunions avaient été organisées au préalable, avec les responsables d’associations de randonneurs, de cyclistes et de personnes à mobilité réduite. Lors de la dernière concertation, qui s’est déroulée il y a 15 jours, le département du Nord avait aussi fait quelques concessions, en limitant le bitumage à 2m de largeur en zone Natura 2000. Il s’est également engagé à maintenir une piste herbagée d’un mètre minimum (entre 1 et jusqu’à 2m à certains endroits) en faveur des cavaliers.

En Thiérache :

2 mois de prison ferme pour un locataire qui avait menacé son voisin et qui avait saccagé son appartement à Guise 

Les faits se sont produits le 1er juillet 2019. Lors d’une soirée fortement alcoolisée, le prévenu avait d’abord défoncé le local électrique de sa résidence, avant de brandir en direction de son voisin, un marteau, le menaçant de mort. Ce Thiérachien de 65 ans est un « locataire à problème ». Pendant plusieurs mois, il avait régulièrement fait parler de lui, pour avoir saccagé son propre appartement. D’après nos confrères de l’Aisne Nouvelle, le montant de la facture, estimée par un huissier, atteint plus de 11 000 euros de dégâts. Outre des trous dans les murs, cet agent assermenté a découvert un logement en sale état, avec des fenêtres cassées et de nombreux carrelages émaillés. En plus de sa peine de prison ferme, le Guisard devra donc indemniser son propriétaire à hauteur de 3 400 euros.

De gros dégâts après le passage de la tempête Ciara et d’une tornade lundi soir dans les environs d’Origny-Ste-Benoîte

Un agriculteur de Mont d’Origny a vu s’envolé près de 350 tôles de toitures de ses hangars. Le préjudice est estimé à près 50 000 euros. Juste à côté à Courjumelles, beaucoup de dégâts ont été à déplorer au niveau du centre d’activités de jour, l’antenne de l’Accueil et de soutien des jeunes en difficulté et des personnes handicapées. Un arbre déraciné s’est notamment couché sur l’un des bâtiments de cette structure. Heureusement aucun blessé ne fut à déplorer.

Des gourdes « Pom’potes » 100% recyclables d’ici 2022 pour l’entreprise Materne à Boué

Cette société Thiérachienne vient de se doter d’une nouvelle ligne de production et procède actuellement au recrutement d’une vingtaine d’électromécaniciens, comme nous l’avons indiqué, il y a une quinzaine de jours, dans un précédent article. Souhaitant s’inscrire dans le vaste mouvement de protection de la planète, Materne travaille actuellement sur la conception d’une gourde « écolo » en polyéthylène recyclable, qui devrait être opérationnelle d’ici 2022. D’après nos confrères de l’Aisne Nouvelle, ce projet demande plus de 3 ans de recherches et coûtera au final plusieurs millions d’euros en investissement. Rappelons que les gourdes « Pom’potes » d’aujourd’hui sont composées de plusieurs matières, essentiellement à base de plastique et d’aluminium.