En bref ce mardi 14 février 2023 dans le sud-Avesnois et en Thiérache

14 février 2023 à 19h17 par La rédaction

CANAL FM

Dans le sud-Avesnois :

Fourmies : 95 % de grévistes chez Agrati (ex-visseries et boulonneries) pour réclamer une revalorisation salariale (photo)

Selon la CGT, près de 95 % des 150 salariés de chez Agrati Fourmies ont cessé le travail, depuis hier soir et sans préavis, à l’issue d’une rencontre avec la direction, sur la question des revalorisations salariales, qui n’avait pas donné satisfaction. La production est donc à l´arrêt depuis lundi soir 17h. Les grévistes réclament une revalorisation salariale de 5,9 %, à la hauteur de l´inflation, avec effet rétroactif au 1er janvier 2023.

Les salariés ne veulent plus négocier. Ils reprendront le travail que lorsqu’ils auront obtenu l’augmentation demandée et pas un centime de moins, rappelant au passage que « l’entreprise se porte très bien et qu’elle a à nouveau engendré de confortables bénéfices l’an dernier ». A 16h, devant le silence de la direction, les salariés ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève. Nous avons joint la direction d’Agrati Fourmies. Alain Dufranne n’a pas souhaité faire de commentaire, ni même communiquer sur ce sujet.

Fourmies : 55 bacheliers récompensés, dont 7 pour mention « Très bien »

En ces temps d’inflation, compliqués financièrement parlant pour les étudiants, cette bourse au mérite versée en février tombe plutôt bien. 7 fourmisiens ont ainsi reçu vendredi soir un chèque de 500 euros, offert par la mairie de Fourmies, pour avoir décroché leur bac avec une mention très bien. 19 autres fourmisiens sont repartis avec 300 € pour leur mention bien et 29 étudiants, qui avaient obtenus une mention assez bien, ont reçu un chèque de 100 euros. Les collégiens n’ont pas été oubliés. 19 élèves ayant obtenu une mention très bien à leurs épreuves du Brevet, ont aussi été récompensés par la ville de Fourmies, en recevant chacun une perche à selfie connectée.

Un projet de création d’un deuxième centre-socio culturel pour le sud-Avesnois 

C’est le CSC de Fourmies qui a été chargé par la communauté de communes de coconstruire avec les habitants et les maires du sud-Avesnois, un projet e préfiguration d’un second centre social, dans le cadre des financements accordés par l’Etat, la région et la CAF, via le Pacte 2 pour la réussite de la Sambre-Avesnois-Thiérache ! Le directeur de ce futur 2ème CSC a d’ores et déjà été recruté par le CSC, pour travailler sur de nouvelles actions, qui devront être complémentaires aux opérations déjà menées par le CSC ou par les communes de la Fagne (de Trélon à Eppe-sauvage, en passant par Ohain, Glageon ou Wallers-en-Fagne). Ce 2ème CSC devrait être implanté dans une ancienne école du quartier de Trieux à Fourmies. Il devra notamment proposer de nouvelles activités périscolaires et lutter encore plus efficacement contre l’isolement de nos anciens.

Fourmies : un centre-socio culturel relancé, entre espoir et inquiétudes

Avec près de 50 salariés (38 équivalents temps plein), plus de 120 bénévoles encadrants, pour plus de 1000 adhérents et près de 3300 usagers, le centre-socio culturel de Fourmies a quasiment retrouvé sa fréquentation et son niveau d’activités d’avant la Covid. Avec un budget avoisinant les deux millions d’euros, la structure fourmisienne est considérée comme étant le plus important des centres socio-culturel de la Sambre-Avesnois-Thiérache. On y ressence à ce jour 17 activités structurées, dans le domaine sportif, social et culturel, à destination de toutes les générations.

En plus d’encadrer les activités périscolaires, le CSC, c’est un club des ainés en plein développement, un secteur « jeunes » qui accompagne et mobilise entre 500 et 600 adolescents chaque année, mais un service réinsertion professionnelle, de la culture avec son atelier théâtre et ses cours d’arts plastique, sans oublier ses clubs sportifs, avec ses basketteurs, handballeurs, son club de tir à l’arc, de remise en forme, sa section Yoga, gym tonic ou son club d’échec…

Le CSC, ce sont aussi des accueils loisirs et des séjours organisés pendant les vacances scolaires, des ateliers parents-enfants et diverses actions de sensibilisation dans le domaine de la santé, de la nutrition (atelier cuisine), du numérique (Rev3) ou pour la protection de la planète. Attention, au centre-socio culturel de Fourmies, les licencies ou utilisateurs ne sont pas de simples spectateurs, ils sont acteurs de la structure. Ce sont les jeunes ou les ainés qui choisissent leurs activités et que proposent chaque année leur programme de sorties culturelles ou de loisirs.

Pour continuer à se développer, le CSC recherche encore et toujours des bénévoles et des encadrants. La structure recrute aussi régulièrement des animateurs, en participant à l’organisation des BAFA. Du côté des finances, les budgets sont serrés, mais l’équilibre est constamment recherché. Alain Rivierre et Samuel Helbecque, le Président et vice-Président du centre-socio culturel de Fourmies se déclarent tout de même inquiet de l’augmentation des prix de l’énergie, avec une facture du gaz qui pourrait coûter 50 000 € de plus cette année. Alain Rivierre compte sur l’Etat pour prendre en charge une partie de cette augmentation et éviter ainsi que ce surcoût vienne pénaliser les actions entreprises en faveur des habitants du territoire.

En Thiérache :

Vaux-Andigny ; plusieurs vols de clôtures et de grillage ces derniers jours

Dans la nuit de vendredi à samedi, ce sont 17 grilles hautes de 2 mètres qui ont été dérobées. Elles avaient été posées autour du château d’eau du village. D’après nos confrères de l’Aisne Nouvelle, des panneaux rigides ont aussi été coupés et des poteaux ont été arrachés, pour un préjudice qui s’élève à plusieurs milliers d’euros. Un vol du grillage est aussi à déplorer au niveau du forage et les grilles de la chapelle Saint-Roch ont aussi disparu dernièrement

Landifay-et-Bertaignemont : un dépôt sauvage de pneus de tracteur découvert ce week-end

Ces pneus ont été jetés sur un chemin situé derrière la porcherie. Le maire n’a pas porté plainte, mais il aimerait bien se débarrasser de ce cadeaux empoisonné et encombrant. Celles et ceux qui souhaiteraient par exemple transformer ces pneus de tracteur en « bacs à fleurs » peuvent se manifester en mairie de Landifay pour les récupérer...

La Vallée au Blé : une sortie de route spectaculaire dimanche vers 6h du matin

Pour une raison encore inconnue, un automobiliste a perdu le contrôle de son véhicule a terminé sa trajectoire en percutant le monument aux morts du village Blessé, le Thiérachien a été hospitalisé sur Hirson, mais ses jours ne sont pas en danger.

Guise : une maison de la rue de Vervins en partie ravagée par un incendie

L’alerte avait été donnée jeudi soir, peu avant 18h. Le feu est parti du sous-sol. C’est un court-circuit ou un problème électrique au niveau d’un chauffe-eau ou d’une chaudière à gaz qui pourrait être à l’origine de ce sinistre. 

Buironfosse : une voiture incendiée volontairement ?

Elle était stationnée dans la cour d’une fermette et s’est enflammée, de manière suspecte, dimanche, vers 4h du matin. Un appel à témoins a été lancé par la gendarmerie pour tenter de retrouver l’auteur ou les auteurs de cet incendie…

Une participation de 3 associations de la Sambre-Avesnois-Thiérache au « Défi Illettrisme » 2023 

C’est une expérimentation portée par l’Etat, pour mieux repérer les personnes en situation d’illettrisme et pour leur proposer des solutions concrètes. Sur notre territoire, 3 structures ont été retenues pour tester ce dispositif : les associations « Signes de Sens » et « Tac Tic Animation » en Thiérache (La Capelle et Vervins), ainsi que l’association aulnésienne « Mots et Merveilles », qui vient en aide à plus de 800 apprenants en Sambre-Avesnois (à Aulnoye-Aymeries, Maubeuge, Louvroil, Fourmies, Feignies et à Jeumont).  

Par Paul Schuler