En bref ce jeudi 26 janvier 2023 dans le sud-Avesnois et en Thiérache


26 janvier 2023 - 776 vues

Dans le sud-Avesnois :

Anor : un sursis d’un mois pour les opposants à l’installation d’une antenne TDF dans le quartier de Milourd

Le projet d’implantation sur Anor, d’une antenne relais de téléphonie mobile 5G, porté par TDF au profit des 4 opérateurs historiques de téléphonie mobile, a été suspendu jusqu’à la fin février, sur décision du maire, Jean-Luc Pérat. Après avoir reçu un collectif d’habitants du quartier de Milourd opposé à l’installation de cette antenne, l’ancien Président du sud-Avesnois a constaté une carence de publicité. En d’autres termes, l’affichage du permis de construire n’a pas été effectué le 17 novembre, mais que fin décembre.

Le délai pour déposer un recours contre ce projet est donc reporté à la fin février, ce qui permettra au collectif de pouvoir engager une procédure dans l’espoir d’obliger TDF à abandonner leur projet sur Milourd. On rappelle que cette antenne, de 36 mètres de hauteur, devrait être posée sur un terrain privé, situé à moins de 100m des 1ères habitations. Cet endroit avait été choisi par l’Etat pour permettre à plus de 1100 foyers, soit plus de 3500 habitants, d’être couverts par la 5G !

Fourmies : le lancement cette année des travaux de réhabilitation et d’extension de l’école Camille Dubocage

Ce projet consiste à regrouper sur un même toit les écoles Victor Hugo et Dubocage, avec une redistribution des salles, un agrandissement des locaux actuels et un nouvel aménagement qui permettront d’avoir un total de 14 classes réparties sur 2 entrées. Il s’agira d’une réhabilitation thermique Rev3 intégrale, à base de béton de chanvre et de lin, de structure en bois pour l’isolation par l’extérieur, avec en bonus une reprise totale de la toiture et l’installation de panneaux solaires sur les toits. Le coût de cette opération s’élèvera à 3 millions d’euros !

« La polyclinique de la Thiérache à Wignehies ne deviendra pas une friche médicale »

C’est le Docteur Régis Poison, le PDG de cet établissement privé qui l’a annoncé mardi après-midi, lors de ses vœux au personnel, en réponse aux inquiétudes émises par le docteur Elisabeth Koral, la fondatrice de la polyclinique et par Jean-Guy Bertin, le maire de Wignehies. A ce stade, tous les voyants sont au vert pour engager un vaste et ambitieux projet de coopération hospitalière publique / privée avec l’hôpital de Fourmies. Concrètement, les salariés des deux structures garderont leurs statuts et leurs avantages, mais ils vont devoir apprendre à travailler ensemble, sous un même toit, à travers un dispositif qui a déjà fait ses preuves à Le Cateau.

D’après Régis Poison, la polyclinique ne devrait pas fermer ses portes à Wignehies. Elle pourrait garder sur place une large palette de services, un bloc opératoire, les consultations externes et pourquoi pas se spécialiser dans le long séjour. C'est donc bel et bien le service chirurgical qui devrait déménager d’ici 2025 à Fourmies, dans le cadre d’un projet de restructuration-extension de l'hôpital. Cela pourrait se traduire par un agrandissement et une adaptation du bloc opératoire actuel, ainsi que la construction d’un nouveau plateau de chirurgie ambulatoire à Fourmies, dont la gestion serait alors confiée aux chirurgiens de la polyclinique.

L’objectif clairement affiché par Régis Poison est de dépasser à moyens termes les 10 000 actes chirurgicaux par an. Cette coopération n’a qu’un seul objectif : « proposer de nouvelles spécialités complémentaires et une offre de soin plus complète, sécurisée 24h sur 24, tout en confortant les services des urgences et de la maternité Fourmisienne ». Aux yeux de tous, de Mickaël Hiraux, le Président du Conseil de surveillance de l’hôpital de Fourmies au directeur de l’Agence régionale de santé, « c’est une alliance indispensable », la seule capable « de consolider un service de soin de proximité et de qualité, tout en étant attractif, pour attirer de nouveaux spécialistes ».

Aujourd’hui, la réputation de l’établissement dépasse largement les frontières du sud-Avesnois, comme nous l’a encore confirmé l’an dernier un rapport réalisé par un cabinet indépendant de Paris. En, attendant ce déménagement à Fourmies, il y a un autre problème à régler cette année, c’est le coût de l’électricité, avec une facture multipliée par 20, comme nous l’a expliqué le Docteur Régis Poison, le PDG de la polyclinique de la Thiérache.

En quelques chiffres, la polyclinique de Wignehies, c’est 92 collaborateurs et agents de services, 21 praticiens, pour 8 000 actes chirurgicaux par an, 7600 consultations et près de 6000 hospitalisations. Régis Poison table dès cette année sur une augmentation de 5 % de l’activité. Pour y parvenir, l’établissement continue d’attirer de nouveaux spécialistes et vient de recruter le professeur Elias Makhoul, l’un des meilleurs gastro-entérologues du monde, dont la renommée dépasse largement les frontières de son Liban natal. Véritable autorité morale dans son pays, le Professeur Elias Makhoul a été élu meilleur gastro-entérologue de l’Afrique, du Moyen-Orient et de l’Asie. Il débarque en France pour la chirurgie digestive à polyclinique de Wignehies et à la clinique du parc à Maubeuge.

Le nouvion 2.jpg (393 KB)

En Thiérache :

Le Nouvion-en-Thiérache : le développement de la base de loisirs de l’Astrée

Après la réouverture l’an dernier de la piscine découverte, ce site touristique est appelé à accueillir de nouvelles activités de loisirs, à compter du 1er avril et jusqu’au 30 septembre. On pourra désormais y pratiquer durant 6 mois du laser-tag et du tir à l’arc, le tout complété par un espace Escape Game et un parc de structures gonflables. D’ici avril, une nouvelle aire de jeu pour enfants sera aussi installée, avec la mise à disposition toute l’année, en accès libre et gratuit de toboggans, d’un pont suspendu et d’agrès d’escalade, le tout complété par un nouveau skate-Park et la plantation d’un véritable arboretum…

Le Nouvion 3.jpg (391 KB)

La Capelle : du nouveau au garage solidaire, avec la mise en location de vélos électriques à destination des Thiérachiens et des touristes

A l’origine, les véhicules du garage solidaire, que ce soient les voitures, les scooters et autres vélos électriques sont réservés exclusivement aux demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA, lorsqu’ils retrouvent un emploi ou s’engagent dans un parcours de formation professionnelle. La voiture est louée à un prix défiant toute concurrence, 4 € la journée et les vélos électriques sont proposés à 1 € par jour. N’étant que très peu utilisés, ces vélos pourront donc désormais être loués par tous les habitants, y compris les touristes de passage en Thiérache, pour 2 € par jour et un chèque de 350 € de caution, qui sera encaissé qu’en cas de dégradation du vélo à assistance électrique...

Vervins : la nomination d’une nouvelle directrice à l’office de tourisme de Thiérache

C’est Lucile Devin qui vient de succéder à Sabine Varago. La nouvelle directrice est originaire de la Thiérache. Après des expériences concluantes dans l’Oise et en Seine-et-Marne, elle est de retour dans sa région natale, pour par valoriser les atouts touristiques de la Thiérache, du familistère de Guise à l’abbaye de Saint-Michel, en passant par les églises fortifiées et le développement du cyclotourisme via les voies vertes (l’EuroVéloroute 3). Elle souhaite aussi relancer de nouvelles campagnes de communication de Paris au Bénélux, autour du slogan « La Thiérache, on s’y attache ! »

Par Paul Schuler