L'info en Sud Avesnois et Thiérache

(DOSSIER, 1ère partie) - 2021, l'année de la réouverture à la navigation sur la Sambre

04 janvier 2021 à 12h00 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

C’est une histoire qui va se réécrire à partir de juin 2021 : la réouverture du Canal Sambre à l’Oise et de la Sambre canalisée sera l’un des temps forts de l’année. Une voie navigable de 71km, qui relie le bassin de la Seine aux canaux de l’Europe, et qui compte 38 écluses. VNF, l’association Réussir notre Sambre et l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre s’y préparent.

Que de chemins parcourus depuis l’année 2006 et l’annonce de la fermeture à la navigation de la Sambre, interrompu en raison de l’état des ponts canaux de Macquigny & Vadencourt.

Les Voies Navigables de France ont présenté en 2015 un important projet de réhabilitation de ces canaux et des berges : un programme d’investissement de 17 M€ pour la remise en état de 22 écluses, la reconstruction des deux ponts-canaux et des opérations de dragage, comme nous le présenté Luc Feret, Directeur Adjoint des Voies Navigables de France Nord-Pas-de-Calais, en octobre 2019 sur notre antenne. Des travaux qui ne semblent pas avoir été retardés par la crise sanitaire de la Covid-19, comme l’a présenté VNF dernièrement sur son site internet. 

Avant que tout cela ne voit le jour, une association a longtemps œuvré, bataillé, pour un retour de la navigation : Réussir notre Sambre a été créée le 16 avril 2012 à Hautmont. Son objectif était de mutualiser les forces, à savoir les communes, les communautés de communes, les institutions : « Une grande aventure » comme nous l’explique Patrick Dumon, Président de l’association.

« Convaincre toutes les communes et intercommunalités »

Un travail compliqué : les problématiques d’un territoire ne sont pas les mêmes pour un autre : « Les communes travaillaient individuellement. Il fallait regrouper ces forces (photo ci-dessous). Un territoire était par exemple seulement impliqué par la Sambre sur une centaine de mètre, d’autres sur 10 kilomètres. Il fallait les convaincre, et ce fut long » raconte Patrick Dumon.

<<< Patrick Dumon, Président de l'association "Réussir notre Sambre" : 

Écouter le podcast

Le 19 juin 2015, la signature d’un pré-protocole de réouverture à Hautmont marque les esprits. La fusion des Régions Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie, la signature du Pacte de Réussite Sambre-Avesnois Thiérache, l’implication du Président de Région Xavier Bertrand : toutes les planètes étaient alignées pour retrouver sous peu une navigation équivalente : « 700 à 800 bateaux circulaient sur l’axe. C’est un poids considérable pour créer une économie autour de ces liaisons douces. En premier lieu dans le domaine touristique » poursuit Aude Van Cauwenbergue, Adjointe à l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre en charge de la Réouverture de la Sambre. Pour le moment, aucune communication sur ce qui sera mis en place dès juin 2021 :

<<< Aude Van Cauwenberge, Adjointe à la Mairie d'Haumont et vice-Président à l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre :

Écouter le podcast

L’inquiétude autour de l’hydrocotyle fausse reconcule, un tapis vert qui recouvre la Sambre

Hydrocotyle Fausse Renoncule 1.jpg (1.87 MB)

Les inquiétudes dans le Val de Sambre concernent la prolifération d’une plante exotique : l’Hydrocotyle Fausse Renoncule, possède l’une des croissances les plus rapides du monde : jusqu’à 20 cm par jour dans des conditions optimales. Les conséquences de cette prolifération sont nombreuses sur l’écosystème, les conditions de navigation, le risque accru d’inondation, ou encore la limitation de l’activité de pêche.

Benjamin Saint-Huile, le Président de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre, demande à l’État par l’intermédiaire de VNF de prendre en charge la lutte contre la prolifération de cette plante qui inquiète, notamment à Pont-sur-Sambre et Marpent.

Benjamin Saint-Huile, le Président de l’Agglomération Maubeuge Val de Sambre :

Écouter le podcast

Photos