Déréglement climatique : les tiques de plus en plus nombreuses

30 août 2019 à 08h20

L'office Nationale des Forêts nous le précise, il faut se méfier des tiques lors de nos promenades en forêt et surtout éviter leurs morsures, qui peuvent véhiculer de nombreuses maladies, la plus connue étant la maladie de Lyme aux conséquences dangeureuses.

Prudence donc, mais pas de panique : seules 10 à 20% des tiques sont infectées.

On retrouve cet acarien discret dans les bois, les buissons humides, mais aussi dans les prairies, jardins et parcs sur la période d'avril à novembre au moins. Cependant, on constate qu'avec le déréglement climatique en cours, les tiques sont plus nombreuses qu'auparavant, il faut donc redoubler de prudence.

Quelques bons gestes pour vos sorties nature :

1/ Portez des vêtements longs, et courvrir votre peau. Le short est à proscrire.

2/ Portez aussi des vêtements clairs afin d'identifier plus facilement la présence de tiques.

3/ Après une sortie en forêt, observez votre corps, effectuer un controle complet.

conseils tiques.PNG (182 KB)

Si vous constatez une morsure de tiques, il faut la retirer à l'aide d'un tire-tique (qu'on trouve facilement en pharmacie) en évitant de manipuler trop fortement l'acarien.

Inutile de d'utiliser de l'éther. Au contraire, cette "technique" favorise la transmission de bactéries, la tique se relachant une fois endormie. 

Enfin, une fois la tique retirée, désinfectez la morsure, et surveillez dans le temps l'évolution de celle ci.

Réécoutez les explications de Thierry vandorpe, forestier à l'ONF : Écouter le podcast

Plus d'infos : Site de l'ONF