Le « coup de bluff » réussi de la SNCF : 136 trains supprimés par jour dans les Hauts-de-France et pour longtemps ?


26 octobre 2022 - 5231 vues

Après avoir laissé entendre mercredi soir qu’elle renonçait à son « Plan de transport adapté » (PTA), entrainant la suppression de 11 % de l’offre ferroviaire dans les Hauts-de-France, dont 25 entre la Sambre-Avesnois-Thiérache, Laon, Lille et Paris (histoire sans doute de faire redescendre la pression, après les pétitions des usagers et la colère de Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France), la SNCF a finalement réussi à faire passer son « PTA », ni vu, ni connu...

En se basant sur la communication officielle de la « SNCF voyageurs » annonçant « une adaptation du service des TER hauts-de-France pendant les vacances de la Toussaint », de nombreux élus ont crié « victoire » sans doute trop rapidement, car le problème de ressources humaines ne sera pas réglé d’ici le 6 novembre. D’ailleurs, la SNCF annonce déjà la couleur à la fin de son communiqué de presse, en indiquant qu’à compter « du 7 novembre, SNCF voyageurs proposera un plan de transport (…) qui tiendra compte des ressources disponibles » ...

Il y a donc la communication en direction du grand public, qui se veut rassurante et la communication interne qui est plus directe. Jeudi soir, à l’issue d’une réunion avec la direction régionale des TER Hauts-de-France, les syndicats ont appris que ce « Plan de transport adapté n’était pas du tout annulé, ni même suspendu ». D’ailleurs, il a bel et bien été appliqué dans son intégralité depuis lundi, et devrait rester d’actualité bien après les vacances de la Toussaint…

D’après des cheminots adhérents à la CGT et à « Sud rail », ce Plan de transport adapté sera appliqué « pour une période de 7 semaines au minimum, c’est-à-dire jusqu’au 10 décembre, date-à-laquelle ce plan sera intégré dans les nouveaux horaires du SA 2023 ». Evidemment, cette information n’a pas été confirmée par la direction de la SNCF, mais tous les salariés et conducteurs de train contactés nous assurent que les trains supprimés, le seront encore jusqu'au 7 juillet 2023... Pour calmer la grogne, notre territoire pourra peut-être récupérer 1 ou 2 trains, mais cela dépendra de l'ampleur de la mobilisation et des recrutements par la SNCF...

Doit-on comprendre que « les élus, les usagers de la SNCF et les médias ont tous été bernés en beauté », c’est ce que pensent en tous cas très clairement de nombreux cheminots et syndicalistes, qui pointent également du doigt « le double discours et la responsabilité de l’exécutif régional ». Pour les syndicats : « Xavier Bertrand profiterait de ce bazar général pour trouver de nouveaux arguments visant à mieux faire passer son projet d’ouverture à la concurrence, comme étant la solution miracle pour sauver les lignes les plus en difficultés ».

En attendant, ce sont les usagers qui craquent, en étant obligés de partir plus tôt de chez eux et à rentrer plus tard. Certains sont contraints de reprendre leur voiture pour aller travailler et d’autres usagers vont se retrouver dans l’obligation de déménager pour tenter de conserver un minimum de vie familiale, si les trains du matin et du soir ne sont pas rétablis au plus vite…

En d’autres termes, il y a bien 25 tains en moins chaque jour entre la Sambre-Avesnois-Thiérache, Laon, Lille et Paris. Les syndicats demandent donc « aux élus de maintenir la pression sur la SNCF, pour qu’elle recrute réellement les 65 conducteurs qui manquent pour assurer un service fiable et éviter les suppressions au dernier moment ».

Ce qui met le plus en colère les syndicats, « ce sont les annonces de la SNCF Haut-de-France », qui promet d’un côté « de porter une attention particulière aux lignes où la fréquentation est la plus forte, avec le souci de garantir aux voyageurs une solution de report sur les trains suivants ou précédents à des horaires proches », alors que dans les faits, « la SNCF a bel et bien supprimé plusieurs trains jugés indispensables pour le désenclavement de la Sambre-Avesnois-Thiérache », parmi les mieux fréquentés et aux meilleurs horaires, dont le "Ter 841919" de 18h05 au départ de Lille pour rejoindre Avesnes, Fourmies et Hirson, sans passer par Aulnoye...

Une fois de plus, comme en 2019, c’est à nouveau la Sambre-Avesnois-Thiérache qui a été le territoire le plus pénalisé par ce plan de transport adapté. « Peut-on accepter une telle situation, dans l’indifférence générale », se demandent les cheminots ? « Xavier Bertrand ne doit pas nous abandonner et se laisser berner par la SNCF, qui a réussi à endormir tout le monde », répondent des usagers de la SNCF. Très en colère, des clients de la SNCF envisagent maintenant de bloquer ou d'envahir les rails, si leur TER rapide de 18h05 au départ de Lille, en direction de Fourmies-Hirson n’est pas rétabli dans les meilleurs délais… D'autres usagers réclament le rétablissement au plus vite du "Ter 841802", qui partait de Jeumont à 6h06, pour arriver sur Lille à 7h25. Depuis cette semaine, ce TER a été supprimé du mardi au vendredi... 

Voici la liste des trains supprimés entre la Sambre-Avesnois-Thiérache, Laon, Lille et Paris (sous réserve de modification) :

Ligne Laon – Hirson – Aulnoye : 6 trains en moins

Ter 849342 Hirson 15h51 – Laon 16h50

Ter 849322 Laon 16h00 – Aulnoye 18h00

Ter 849325 Laon 17h22 – Hirson 18h30

Ter 849332 Aulnoye 18h12 – Laon 19h51

Ter 849336 Hirson 20h22 – Laon 21h21

Ter 849341 Laon 20h33 – Hirson 21h35

 

Ligne Lille – Maubeuge : 6 trains en moins

Ter 841802 Jeumont 6h06 – Lille 7h25 (du mardi au vendredi)

Ter 841805 Lille 7h35 – Maubeuge 8h47

Ter 841808 Maubeuge 9h13 – Lille 10h25

Ter 841813 Lille 14h35 – Maubeuge 15h47

Ter 841816 Maubeuge 16h13 – Lille 17h25

Ter 841825 Lille 20h35 – Maubeuge 21h47 (du lundi au jeudi)

 

Ligne Aulnoye – St Quentin/Tergnier : 4 trains en moins

Ter 841702 Aulnoye 6h05 – Tergnier 7h16

Ter 841703 Tergnier 7h44 – Aulnoye 8h46

Ter 841714 Aulnoye 17h21 – Tergnier 18h21

Ter 844715 Tergnier 18h44 – Aulnoye 19h46

 

Ligne Paris – Maubeuge : 2 trains en moins

Ter 16453 Paris 10h34 – Maubeuge 12h57

Ter 16456 Maubeuge 11h42 – Paris 13h41

 

Ligne Valenciennes – Jeumont : 1 train en moins + 1 partiellement

Ter 841511 Valenciennes 13h51 – Jeumont 14h41 est terminus Aulnoye

Ter 841510 Jeumont 15h21 – Aulnoye 15h40

 

Ligne Lille – Hirson : 2 trains en moins

Ter 841919 Lille 18h05 – Hirson 19h29

Ter 841922 Hirson 20h07 – Lille 21h55

 

Ligne Laon – Crépy – Paris (dans le prologement d'Hirson) : 3 trains en moins

Ter 849904 Laon 6h17 – Crépy 7h22

Ter 849922 Laon 11h39 – Paris 13h13

Ter 849921 Paris 13h31 – Laon 15h05

Cette liste nous a été fournie par le groupe des "Usagers des TER Haut-de-France". Elle ne tient pas compte des changements de dernières minutes qui peuvent être opérés à tout moment...

Par Paul Schuler