L'info en Avesnois et Pays de Mormal

Coeur de l'Avesnois : le projet de Pôle Tertiaire Intercommunal se poursuit

25 octobre 2017 à 20h43 Par Delphine Hernu
Crédit photo : Delphine Hernu

On s’attendait à une réunion communautaire houleuse mardi soir à la salle des fêtes de Sains du Nord. La veille, le Maire de Grand-Fayt, Jean-Paul Sculfort, avait envoyé une lettre aux élus communautaires, incursion dans la presse à l’appui. Jean-Paul Sculfort n’est pas d’accord avec le coût des travaux de réhabilitation de l’ancienne école primaire supérieure de jeunes filles, en centre-ville d’Avesnes-sur-Helpe : près de 6 millions d’euros pour le futur siège de la Communauté de Communes Cœur de l’Avesnois (mais pas que).

Car à l’ordre du jour, figure le Pôle Tertiaire Intercommunal. Et le bureau communautaire consacrera près d’une heure à l’exposé de ce projet dit structurant ; explications financières, administratives, méthodes de recherches de subventions. « Quand on donne des chiffres, il est bon de donner tous les chiffres, c’est très important », glisse Damien Ducanchez, Vice-Président chargé des finances.

« Il y va de la crédibilité de la 3CA et de ses communes adhérentes », renchérit Alain Poyart, le Président de Cœur de l’Avesnois, agacé par la lettre médiatisée de Jean-Paul Sculfort mais aussi par les chiffres qu’il y avance. « Moi je respecte l’avis de chacun mais je considère qu’on doit venir dire ses arguments au conseil communautaire », ajoute-t-il, notant au passage l’absence du Maire de Grand-Fayt, celle aussi du Maire de Haut-Lieu, Bernard Cabaret, habitué à marquer ses désaccords lors des réunions du Conseil.

 

 

Le projet, quel est-il ?

 

La 3CA est propriétaire depuis 5 ans de l’ancienne école primaire supérieure de jeunes filles, au 43, rue Cambrésienne à Avesnes-sur-Helpe. Inauguré en 1911, le bâtiment en U se développe sur 4 niveaux et 2687 m2. Aujourd’hui, seules l’Ecole de musique communale et l’Aumônerie du lycée Jessé de Forest, occupent les lieux.

 

Le projet communautaire consiste à réhabiliter le bâtiment pour y installer dès 2020 en début d’année, le Pôle Tertiaire Intercommunal avec, dans ses murs : le siège de la 3CA, « ses services centraux et ses pôles : économique, numérique, environnement, urbanisme/habitat, culture, communication, enfance et jeunesse, sports et loisirs, le CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale), l’Office de Tourisme Intercommunal Cœur de l’Avesnois, le GIP Réussir en Sambre Avesnois avec ses 3 composantes : Maison de l’emploi, Mission Locale et P.L.I.E. ainsi que l’Ecole de musique communale et l’Aumônerie du lycée Jessé de Forest », précise les documents remis en début de réunion aux élus communautaires.

 

 

Travaux de réhabilitation, lesquels ?

 

La 3CA prévoit de réaliser une réhabilitation aux normes de Haute Qualité Environnementale avec une recherche d’efficacité énergétique : isolation des toitures, façades, planchers, remplacements des menuiseries extérieures, remplacement du chauffage actuel au gaz par deux chaudières à bois déchiqueté (détails dans un prochain article). Objectif : diviser par 4 les besoins de chauffage et donc faire une économie substantielle.

 

 

Coût de la réhabilitation : 5,6 millions

 

5.1 millions pour les travaux et 554 000 euros pour les honoraires. « Pharaonique » disent certains élus quand d’autres félicitent le Président Poyart d’avoir obtenir 50 % de subventions aujourd’hui. Et celui-ci argumente : «de toute façon on n’aurait pas eu de subvention si on construit un bâtiment neuf […] Et si ça coûte cher, on a quand même 3 millions de subventions et on a un contrat de maintenance ». Il détaille : 1.77 million d’euros de la Région des Hauts-de-France, 1.2 millions d’euros du Département du Nord, 515 000 euros de la part de l’Etat dans le cadre du programme « Territoires à énergie positive pour une croissance verte ».

 

Un contrat de maintenance ?

 

La 3CA a opté pour un bail emphytéotique administratif avec un opérateur privé, il sera le maître d’ouvrage du chantier, assurera la gestion et la maintenance du bâtiment loué à la 3CA pendant la durée du bail, 25 ans. « Voilà un bâtiment clef en main, que la 3CA récupérera en 2045 ! » annonce Alain Poyart.

 

 

Après l’exposé, les interrogations

 

Un long exposé, détaillé et technique mais aussi de nombreuses questions dans la salle : celle de Nicolas Dosen, Maire de St Hilaire-sur-Helpe qui s’inquiète des problèmes qui pourraient survenir dans un contrat de maintenance d’une durée de 25 ans : « Par qui nous allons être défendus ? Peut-on compter sur un cabinet d’Avocats pour nous protéger ? » Réponse de François Letellier, Directeur Général des Services : « nous avons une assistance juridique et budgétaire sur la base du GER (gros entretien et renouvellement) et nous avons un cabinet d’Avocats : Octant Avocats à Roubaix ».

 

Celle d’Alain Gillet, Maire de Sars-Poteries : « quid des deux antennes intercommunales de Marbaix et Solre-le-Château qui sont en parfait état ? » Réponse d’Alain Poyart : « Elles resteront propriétés de la 3CA. Peut-être qu’il y aura une nouvelle distribution ».

 

Une question aussi sur la surface rénovée occupée : « sur les 2700 m2 réhabilités, 800 m2 seront non-occupés ? » ; « Non, corrige François Letellier qui détaille, nous aurons 1000 m2 à usage exclusif 3CA (soit 37.9 % de la surface totale du bâtiment), 600 m2 pour le GIP Réussir En Sambre Avesnois (168 m2) et pour l’Ecole de musique (400m2 avec un amphithéâtre et une entrée autonome) et l’Aumônerie (15m2). 400 m2 pour les espaces partagés de ses différentes structures (lieux de vie, équipements techniques, …), 400 m2 pour l’accueil du public en rendez-vous avec ces mêmes structures et les permanences. 317 m2 resteront libres et sans accès pour le public ». « La surface encore disponible pourra servir à de nouvelles compétences communautaires, d’autres activités », complète Alain Poyart.

 

Sébastien Baroche, le Maire d’Avesnelles note que les documents chiffrés sur le projet ont été distribués aux élus en réunion et pas avant, il nous confie qu’il cherche la cohérence de la politique immobilière de la 3CA et la pertinence de l’implantation du Pôle Tertiaire Intercommunale à cet endroit, dans l’hypothèse d’une fusion entre les Communautés de Communes Cœur de l’Avesnois et Sud-Avesnois. Il votera contre la délibération.

 

 

Un vote favorable, pas gagné d’avance

 

Mardi soir, les élus passent au vote pour autoriser ou non la signature du bail emphytéotique administratif et de la convention de mise à disposition. Un vote avant la fin de l’année pour ne pas perdre le versement de subventions dans le cas de la poursuite du projet.

 

9 élus demandent le vote à bulletin secret. Ils n’obtiennent pas le tiers des votants. Le vote à main levée donne les résultats suivants : 18 voix contre (photo), 10 abstentions et 39 voix pour. « Nous allons poursuivre la réhabilitation de ce bâtiment », conclut Alain Poyart, soulagé.

 

Ecoutez l’interview d’Alain Poyart ci-dessous