Maubeuge-Hautmont : le SOS et la détresse des travailleurs sociaux du département en charge de la protection de l’enfance


23 juin 2022 - 2951 vues

Depuis lundi, 10 des 11 agents de ce service du département du Nord sont en arrêt maladie. Ces travailleurs sociaux ont fait valoir leur droit d’alerte par une déclaration de « mise en danger grave et imminent » ! Elles dénoncent une souffrance au quotidien, occasionné par un manque de moyens et de personnel pour prendre en charge convenablement les 414 enfants qui leur sont confiés, dont 70 se retrouvent aujourd’hui sans référent.

Elles estiment être dépourvues de solution, face à des structures qui n’ont plus de places disponibles ou des familles d’accueil pas assez nombreuses pour répondre aux placements d’urgence. Ces agents sont au bord du burn out, comme nous avons pu le constater. 

>>> Ecoutez le témoignage d'un travailleur social de Maubeuge, dont la voix a été modifiée pour préserver son anonymat, au regard de son devoir de réserve :  

La réponse de Christian Poiret, Président du département du Nord

Interpellé hier soir à Fourmies, à l’issue de l’inauguration du cinéma Le Palace, le Président du département du Nord a promis de revenir vers nous, dans un autre contexte, pour apporter des réponses concrètes aux travailleurs sociaux. En attendant, il s’est d’ores et déjà engagé à créer 450 places d’accueil supplémentaires avant la fin de cette année à l’échelle du département, dont 300 en familles d’accueil et les autres en foyers ou en établissements spécialisés.

De plus, 29 travailleurs sociaux seront aussi recrutés dès cette année pour soulager les équipes en place, répondre à leur souffrance et pour mieux accompagner les enfants confiés. Au total, 10 mesures ont ainsi été prises pour faire face à une augmentation sensible du nombre de placements d’enfants et aux difficultés de recrutement des professionnels de l’action sociale.

Par Paul Schuler