Fourmies : rénovation thermique, réseau de chaleur, baisse de l’intensité lumineuse, mais pas de fermeture de la piscine et maintien des illuminations de Noël


22 septembre 2022 - 867 vues

L’ambition de faire de Fourmies « une ville autonome en énergies renouvelables » est maintenue et le programme initial pourrait même être accéléré pour faire face à la crise énergétique que nous subissons ! A l’heure où le prix du gaz augmente de 50 % depuis le début de l’année et où le prix de l’électricité affichera une nouvelle hausse de 15 % à compter du 1er janvier 2023, Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies, veut multiplier les projets pour faire baisser la facture communale et celles des fourmisiens :

Outre l’installation de plusieurs centrales solaires et en attendant la construction éventuelle d’une unité de méthanisation, la recherche d’une indépendance énergétique passera sur Fourmies par la mise en service de 3 réseaux de chaleur. Un 1er réseau sera opérationnel d’ici la fin de cette année (les premiers essais sont imminents). Il permettra de chauffer 9 bâtiments communaux du centre-ville et de réaliser près de 200 000 € d'économies. Une 2ème boucle énergétique sera créée d’ici 2025, pour alimenter le futur quartier écologique et nouvelle piscine de Fourmies.

Quant au 3ème réseau envisagé, il serait destiné à chauffer les particuliers, à commencer par les immeubles collectifs, qui sera associé à un vaste programme de réhabilitation thermique. Mickaël Hiraux rappelle que 20 millions d’euros seront débloqués sur les 10 prochaines années, pour rénover près de 600 logements du bailleur social « Fourmies habitat ».

Un plan massif expérimental de réhabilitation thermique de l’habitat privé va aussi être engagé dans les prochaines semaines. Le vice-président du département du Nord rappelle que 39% des foyers fourmisiens sont en précarité énergétique, avec près de 450 maisons repérées qui nécessitent des travaux importants, dont une centaine d’adresses à traiter en priorité. Une première enveloppe de 4 700 000 € vient d’être obtenue, pour l’équivalent de 5 500 000 € de travaux à réaliser sur 5 ans par des entreprises locales, soit 140 logements occupés par leurs propriétaires ou loués par des bailleurs privés. Le maire de Fourmies vise ainsi une économie de 64 % sur les factures d’énergie de la ville et des habitants concernés.

A cela s’ajouteront les économies réalisées via le plan lumière à presque 3 millions d’euros qui a été lancé l’an dernier et qui consiste à changer les ampoules des 2500 lampadaires de la ville par des LED. Cela permettra aussi de réduire l’intensité lumineuse de l’éclairage public de 50 à 70%, entre 23h et 5h du matin, sans pour autant plonger Fourmies dans le noir. Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies :

   

Notez que la piscine de Fourmies ne fermera pas ses portes cet hiver, par contre la température des bassins sera abaissé d’un ou de 2 degrés (sauf pour les séances des bébés nageurs). Pas de suppression non plus des illuminations de Noël, au contraire, de nouvelles guirlandes LED ont été commandées. Le maire de Fourmies ne veut pas ajouter de la morosité à l’ambiance actuelle. Il rappelle que ces guirlandes et autres figurines à lampes LED ne sont pas du tout énergivores. Quant au chauffage des bâtiments publics, il sera réduit à 18/19° au lieu des 20° actuels.

Par Paul Schuler