Ferrière-La-Grande - Energies, lotissement, démocratie participative, des projets dans les tuyaux


28 septembre 2022 - 715 vues

L’optimisation énergétique des bâtiments publics

A Ferrière-La-Grande, l’école Georges Maufroy, 180 élèves, dispose d’un système de chauffe performant qui permet d’optimiser l’énergie en fonction de l’utilisation et de l’exposition des salles de classes (Photo 1 avec Yvon Mille, Premier Adjoint au Maire). Un équipement installé cet été, parce qu’initialement l’une des deux chaudières ne fonctionnait plus. Coût de l’installation : 92 000 euros, subventionnés à hauteur de 40 % par l’Etat (DETR). Le projet était à l’étude avant la hausse abyssale des prix des énergies, il permettra non pas de faire des économies mais d’éviter de dépenser plus, nuance le Maire, Benoît Courtin :

 

Près de 80 logements supplémentaires, proches du cœur de ville

Le projet de lotissement rue Léonce Delens, initié par l’Ancien Maire, verra sa construction amorcée en 2023. Le permis de construire a été déposé il y a quelques mois. Le terrain, libéré de l’ancienne friche Bruhaux puis dépollué, est vaste. Il accueillera 73 logements dont 33 dans le cadre de l’ANRU. Des logements individuels, collectifs et 18 en béguinage intergénérationnel qui profitera au moins, aux écoles les plus proches, l’école Maufroy et l’école du Centre. Des bâtiments en briques, aux normes environnementales et thermiques en vigueur avec un ascenseur pour les 2 immeubles collectifs à 2 étages. Benoît Courtin (Photo 2) :


Ferrière-La-Grande B Courtin A 26 09 2022.jpg (164 KB)

 

L’implication citoyenne

Le Maire de Ferrière-La-Grande en avait fait la promesse pendant la campagne des élections municipales en 2020, faire vivre la démocratie participative. Cet été par exemple, les ferriérois ont répondu à un questionnaire sur le centre-ville de demain. Ce sont les prémices d’une grande concertation qui sera amorcée courant octobre, avec les Commerçants puis les habitants (on aura l’occasion d’en reparler). Autre exemple avec le Droit d’Initiative Populaire, lancé il y a un peu moins d’un an : un premier projet imaginé par un groupe d’habitants pourrait voir le jour. Il a été soumis à l’avis de la population locale qui lui a attribué 320 voix. Alors certes il y a encore des étapes avant d’avoir la certitude que le projet se concrétisera mais les premières, ont été franchies. Benoît Courtin nous explique :


 

Engagement sur un terrain synthétique ?

Ferrière-La-Grande n’agrandira pas sa salle de sports, la ville abandonne son projet d’extension. Lancé par l’Ancien Maire, Philippe Dronsart, il était pourtant soutenu par son successeur ; les appels d’offres ont été lancés cet été, la commission d’appel d’offres s’est réunie il y a une quinzaine de jours et on est bien loin du montant initial. Benoît Courtin :


 

Un jardin partagé au printemps prochain

Le jardin communal partagé n’est pour le moment pas ouvert au public hormis pendant les temps d’animation. Désormais clôturé et vidéoprotégé par l’une des 26 caméras dans la commune, il est implanté en lisière de la rue du béguinage, dans le Quartier du Village, quartier prioritaire en Politique de la ville où vivent près de 200 habitants. Verger fruitier, potager en buttes permacoles créées avec l’aide d’Aubépine & Chevêche, mare, prairies fleuries, espaces verdoyants, ganivelles et bientôt bancs, aire de jeux et de détente pour les familles et ateliers pédagogiques avec les écoles, annonce le Maire :


Ferrière-La-Grande B Courtin 26 09 2022.jpg (170 KB)

 

Delphine Hernu