En bref ce lundi 7 novembre 2022 dans le Val de Sambre


07 novembre 2022 - 1712 vues

Mons : un jeune homme de 25 ans poignardé sous les yeux de son fils de 2 ans 

D’après nos confrères du SudPresse, les faits ont été commis vendredi après-midi, au niveau de la rue verte dans des circonstances indéterminées. La victime a succombé à ses blessures à son domicile. Traumatisé, le garçonnet a été pris en charge par les secours, avant d’être confié à sa mère.

Ferrière-la-Petite : un bus volé retrouvé calciné dans la nuit de vendredi à samedi, sur le chemin de Colleret

Il était 1h30 du matin lorsque les secours ont été appelés pour circonscrire cet incendie. Malgré leur rapide intervention, il était déjà trop tard. Le bus était entièrement détruit… Avant de mettre le feu au bus, les voleurs avaient pris soin de retirer les plaques d’immatriculation. Pour l’instant, on ne sait pas où ce bus a été volé. D’après nos confrères de La Voix du Nord, il n’était pas enregistré auprès des sociétés de transport de notre secteur.

Hautmont : une affaire de violence intrafamiliale

Un Hautmontois de 33 ans a été condamné la semaine dernière pour des faits de violence sur son fils, dont il avait la garde alternée. Les faits reprochés remontent au 1er mai. C’est son ex-femme qui avait alerté les forces de l’ordre et conduit son fils à l’hôpital, affirmant que leur enfant avait reçu un coup de poing au visage. Des rougeurs au niveau du cou, des griffes et des contusions volontaires avaient aussi été relevés lors de l’examen médical.

A la barre du tribunal, le papa a tenté d’expliquer que la tête de son fils avait heurté l’accoudoir dans la voiture, mais ces explications n’ont pas convaincu les juges, d’autant que cet hautmontois n’est pas un inconnu pour la justice, ayant déjà été condamné à deux reprises pour des violences conjugales et des menaces de mort. D’après nos confrères de La Voix du Nord, outre une nouvelle peine de 3 mois de prison avec sursis, le prévenu devra verser 800 € à la victime au titre du préjudice moral.

Bachant : des violences conjugales réciproques

6 mois de prison avec sursis à l’encontre d’un habitant de Bachant, qui avait violenté son ex-compagne, sous les yeux de leur enfant. Les faits remontent au 11 juillet sur fond de consommation excessive d’alcool et de jalousie. Lors de la bagarre entre l’homme et la femme, l’enfant avait voulu s’interposé, avant d’être repoussé violemment. Un peu plus tard dans la nuit, c’est le conjoint qui a cette fois-ci reçu un coup de couteau de la part de cette ex-femme. D’après nos confrères de La Voix du Nord, la victime a été condamnée à 3 mois de prison avec sursis pour des faits de violence envers son conjoint !

Maubeuge : un projet de création d’une légumerie

Elle pourrait voir le jour dès le printemps prochain dans les locaux des Ateliers du Val de Sambre, situé dans le quartier de la petite Savate ! Ce projet est porté par « Les Papillons Blancs », avec l’objectif de faire travailler une vingtaine de personnes, des Travailleurs protégés en ESAT et des salariés en Chantier d’insertion. Cette légumerie pourrait produire 600 tonnes dans un premier temps, le double d’ici 3 ans, à condition d’obtenir le financement public nécessaire à ce type de projet estimé à 1 300 000 €. Ces légumes seront lavés sur place, épluchés, coupés, cuits et conditionnés à destination des cuisines collectives, des Restaurateurs et des Primeurs de la Sambre-Avesnois-Thiérache.

Aulnoye-Aymeries : une démolition espérée en début d’année prochaine pour les maisons désaffectées de la rue Catelas

Alors que les négociations se poursuivent pour racheter les 2 dernières demeures encore habitées, selon nos confrères de La Voix du Nord, tout devrait être rasé dans les prochains mois, pour laisser la place à un nouvel ensemble immobilier, avec logements et commerces. On rappelle que ces maisons abandonnées ont été rachetées par la ville, mais qu’elles sont régulièrement squattées et incendiées. Elles représentent une verrue urbaine en entrée de ville, alors qu’en face se poursuit les travaux de construction d’un nouveau centre Leclerc, avec l’ouverture en 2023 d’un Leclerc bio et Drive, complété par une station essence.

Hautmont : l’ouverture du Village de marques repoussée au printemps 2024 ?

Alors que les travaux étaient à l’arrêt depuis les premiers coups de pelleteuses du mois de mai, le chantier de terrassement devrait reprendre en décembre. Comme nous l’avions récemment indiqué, un second investisseur est venu consolider cet ambitieux projet à 80 millions d’euros. Autre bonne nouvelle confirmée par Stéphane Wilmotte, le maire d’Hautmont, à ce jour, plus de 60 % des 120 boutiques de marques auraient trouvé preneurs. Une fois les travaux relancés, il faudra compter 16 à 18 mois de chantier, pour une livraison du village des marques d’ici mai-juin 2024, avec à la clé la création de 400 à 600 emplois dans un 1er temps.

Aulnoye-Aymeries : des produits bradés à quelques jours de la fermeture du magasin « Olympic Sports » 

Les gérants de cette boutique spécialisée dans la vente de vêtements, chaussures et accessoires de sports, ont annoncé récemment une cessation d’activité, mais avant de baisser définitivement leur rideau, tout est bradé dans ce magasin, même le mobilier, jusqu’à épuisement des stocks !

Maubeuge : une avant-première exceptionnelle de « la guerre des lulus » ce jeudi à 20h à Ociné en présence du réalisateur et de l’équipe du film 

C’est organisé par le Rotary Club Maubeuge Val-de-Sambre, dans le cadre de l’opération « espoir en tête ». Le tarif a été fixé à 15 € par personne, dont 8 € directement reversé au profit de la recherche fondamentale sur les maladies du cerveau, en prévente auprès de la Librairie Vauban et de Clinique vétérinaire ANIVET, route de Mons à Maubeuge. Rappelons que le film « la guerre des lulus » a été tourné en grande partie à l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache et au familistère de Guise. On y retrouve dans les rôles principaux : François Damiens, Isabelle Carré et Didier Bourdon. Ce film a été réalisé par Yann Samuell. Il sortira en salle le 18 janvier 2023.

Par Paul Schuler / Avec D.H. / Photo d'illustration SDIS 59