Le Reveil 2 Canal fm

Une étude sur l'hygiène des Français laisse songeur !!

27 février 2020 à 08h32 Par Angy MAYEUX
Petit rappel : se laver les mains est une protection et prévention contre les virus et les bactéries
Crédit photo : freepik

Aujourd’hui, alors que tout est mis en œuvre pour que l’hygiène soit accessible à tous, seuls 3 Français sur 4 procèdent à une toilette complète tous les jours, selon un sondage Ifop qui pointe aussi un faible "respect des règles sanitaires" de lavage des mains.

Les Français ont la réputation d'être sales et cette image n'a pas fini de leur coller à la peau !

Seuls trois Français sur quatre "procèdent à une toilette complète tous les jours", d'après une enquête de l'Ifop publiée par Le Parisien, mercredi 26 février. Les femmes (81%) se négligent moins que les hommes (71%).

D'après cette enquête, 24% des hommes font leur toilette deux fois par semaine, et 5% ne la font qu'une fois par semaine. Quant aux femmes, elles sont 15% à ne se laver que deux fois par semaine, et 4% une fois par semaine. L'étude précise que 63% des personnes interrogées prennent une douche tous les jours, et seuls 6% optent pour un bain.

Enquête-Ifop-x-Diogène-France-Les-Français-sont-ils-propres-_.png (60 KB)

L'hygiène des Français en matière de sous-vêtements est également à revoir !

Selon le sondage, 94% des femmes changent de culotte "tous les jours", mais à peine 73% des hommes ont l'habitude de changer quotidiennement de slip ou de caleçon. Ce manque d'hygiène est plus important chez les seniors : seul un homme sur deux de plus de 65 ans change en effet ses sous-vêtements chaque jour. 

6.-Enquête-Ifop-x-Diogène-France-Les-Français-sont-ils-propres-_.png (56 KB)

Par ailleurs, seul 25% des personnes interrogées "se lave les mains après s'être mouché", preuve de "l'ignorance des règles sanitaires de base, en dépit des messages de santé publique martelés et du contexte viral qui règne actuellement" selon le sondeur. Le souci de propreté manuelle est plus fréquent, mais encore loin d'être systématique, en sortant des transports en commun (37%) ou des toilettes (71%). Le souci de propreté manuelle est plus fréquent, mais encore loin d'être systématique, en sortant des transports en commun (37 %) ou des toilettes (71 %).