En bref ce jeudi 1er décembre 2022 dans le Cœur de l’Avesnois et au Pays de Mormal


01 décembre 2022 - 1328 vues

Dans le Cœur de l’Avesnois :

Un gérant d’un commerce de restauration rapide de l’Avesnois condamné pour « travail dissimulé » 

Lors d’un contrôle de la police des frontières, deux hommes avaient été interpellés en mars 2020. Il s’était avéré qu’ils travaillaient pour ce restaurateur, sans être déclarés. D’après la Voix du Nord, les investigations policières avaient également montré que le « travailleur étranger » dormait chez le patron, à titre gracieux. En tant que représentant légal de sa société, le gérant de ce restaurant de l’Avesnois a donc été condamné à 3 000 € d’amende avec sursis et devra verser 7088 € à l’URSSAF, ainsi que 1 000 € pour le remboursement des frais de procédure.

Un taux de chômage stabilisé autour de 12 % en Sambre-Avesnois !

C’est 5 points de moins qu’il y a 6 ans, avec notamment une baisse de 12 % du nombre d’allocataire du RSA qui ont retrouvé un travail au cours de ces 12 derniers mois et une augmentation de 14 % au niveau des offres d’emploi disponibles. Mais alors que le taux de chômage reste plus élevé chez nous que dans le reste du département du Nord (9,70 %) ou en France (7,70 %), de nombreux secteurs d’activités économiques sont en tension dans l’arrondissement d’Avesnes et plusieurs sociétés rencontrent des difficultés pour recruter des employés correspondant au profil recherché, que ce soit dans le bâtiment, la restauration, la santé, les services à la personne ou l’industrie, comme nous l’a rappelé Perrine Manesse, la directrice des agences Pôle emploi d'Avesnes-Fourmies.

Avesnes-sur-Helpe : une extinction de l’éclairage public après minuit

Comme l’a souhaité une large majorité des avesnois consulté, à partir de ce soir, les lampadaires seront donc éteints entre minuit et 5h du matin, à l’exception de la RN2 qui traverse Avesnes, via notamment l’avenue du Pont-Rouge, qui restera éclairée. Les caméras de vidéosurveillance resteront également allumées 24h sur 24. La plupart d’entre elles sont d’ailleurs dotées du mode « infrarouge ».

Au Pays de Mormal :

L’inquiétude des agriculteurs bio en Sambre-Avesnois-Thiérache

La consommation des produits bio est en baisse depuis un peu plus d’un an : entre - 6 et - 10 % selon les produits, notamment dans le maraîchage et surtout en crémerie, à tel point que certains éleveurs bio envisagent de repasser à l’agriculture conventionnelle, mais pour Marie-Sophie Lesne, la maire du Quesnoy et vice-Présidente de la région, en charge de l’agriculture, il n’est pas question d’abdiquer.

Orsinval : un concert ce vendredi soir

Un récital Piano-Voix par l’Académie musicale de Fontaine-au-Bois sera donné ce vendredi soir à la salle des fêtes d’Orsinval, près du Quesnoy. C’est un concert gratuit qui est organisé en clôture du festival « Bibliothèque en Fête au Pays de Mormal », demain, à 19h !

Le Quesnoy : du théâtre au profit du téléthon

50 élèves de la Compagnie Chamane monteront sur scène demain soir, dès 19h, pour vous raconter de petites histoires en performance théâtrale, en mime ou en donnant vie à des marionnettes. C’est au Théâtre des 3 chênes à Le Quesnoy au tarif de 2 € par personne, avec possibilité de donner plus en faveur du Téléthon.

La Longueville : de multiples animations pour le téléthon

Après avoir participer à un parcours sportif dès demain, 9h, à l’école Jacques-Prévert (pour enfants et adultes), vous avez rendez-vous ce samedi à l’espace Batailler pour une journée festive et solidaire, avec de la danse, des initiations sportives, des concerts et même un concours de belote.

Le Quesnoy : une exposition de portraits peints à la bombe aérosol en techniques mixtes

Elle est à découvrir jusqu’à dimanche soir à la Maison de la Nouvelle-Zélande, à Le Quesnoy. Baptisée « Révérence aux 7Arts », cette exposition a été conçu par un couple d’Artistes, Céline et Quentin Verney. On peut ainsi y admirer les portraits de quelques grands noms, de Joséphine Baker à Sylvain Tesson, en passant par Robert Badinter… Entrée libre et gratuite.

Par Paul Schuler / Avec D.H.