C'est son avis du 05/04/2018

Un grand nombre de journaux étrangers ont choisi comme titre « Macron, the first big test »
Le premier grand test pour Emmanuel Macron ou encore « le chaos du rail » c’est ce que titre la presse internationale et c’est le journal le parisien qui le décrit. The Guardian évoque dans un édito des « enjeux très élevés pour Emmanuel Macron et explique que les prochaines semaines vont être tendues pour le gouvernement ». Ces journaux étrangers se mettent aussi à la place des français et le disent les nerfs vont être à vif. Les gens vont s’énerver. La vie quotidienne ne sera pas facile. Les grands mouvements sociaux de 1995 et de mai 1968 sont évoqués, les vieux stéréotypes français aussi, il mentionne que la France « est championne du monde de la grève. Très honnêtement, assumons être le champion du monde des jours de grève, tout comme être le pays des droits de l’homme, personne n’est parfait !!
En France et cette fois-ci de l’intérieur, un collectif rend hommage à 510 personnes
Le quotidien la croix nous donne le nombre de 510, c’est le nombre de décès des personnes mortes dans la rue sur l’année 2017. Le Collectif Les Morts de la rue leur a rendu hommage et ont choisi de citer leur nom, leur âge, afin que cette réalité ne soit pas oubliée. On compte 467 hommes, 43 femmes. Ils avaient, en moyenne, 50 ans et six d’entre eux étaient des enfants de moins de 5 ans. Elles sont mortes sur la voie publique, dans des abris de fortune tels qu’un parking, une cage d’escalier, une cabane de chantier ou dans le métro… nous sommes bien en 2018 et cela se passe bien en France!
30 765 enfants sont scolarisés dans les 358 écoles maternelles que comptent notre région et cela devrait augmenter.
Soyons logique la scolarisation obligatoire à trois ans va faire augmenter les effectifs des écoles maternelles. Le journal la Voix du nord s’interroge donc sur le cadeau de cette réforme pour les écoles privées. Quel est la rapport entre l’abaissement de six à trois ans et l’école privée ? Il faut revenir au principe que les municipalités ont obligation de financer les écoles privées élémentaires (sous contrat avec l’État) à parité de ce qu’elles versent aux écoles publiques, c’est-à-dire qu’elles doivent donner autant pour un élève du public que du privé. En revanche, jusqu’alors, ce financement n’était que facultatif pour les écoles maternelles. Va-t-il pousser les mairies a payer la note ou l’Etat a légiférer pour le financement des écoles maternelles? Cette réforme est une avancée certes mais manque encore de clarté !
Après Neuf-Mesnil, Wignehies, Fourmies, Feignies et Jeumont la ville de Maubeuge inaugure cette année son Pass permis.
La voix du nord décrit ce dispositif qui permet une prise en charge complète du permis de conduire en échange d’heures de bénévolat pour le retour à l’emploi. Dès cette année, la commune de Maubeuge propose donc à des jeunes âgés de 18 à 25 ans de financer intégralement leur permis de conduire. «  Pour cette première fois, nous avons fixé à quatorze le nombre de permis financés  », détaille le maire, Arnaud Decagny. Un programme destiné aux Maubeugeois, avec pour mot d’ordre : l’emploi. Les candidats devront s’engager à effectuer 150 heures de bénévolat. La date limite de dépôt des dossiers a été fixée à demain le 6 avril. Cela est moins innovant que les premières villes mais à la fois c’est une volonté politique est cela se salue, on invite l’ensemble des communes à développer ce type d’action.