L'info en Avesnois et Pays de Mormal

Villereau - La crèche Kiwaoo placée en redressement judiciaire

23 novembre 2017 à 22h20 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Archives Canal FM

Inaugurée le vendredi 4 novembre 2016, la crèche Kiwaoo doit faire face aujourd’hui à un important problème de trésorerie. Le 26 septembre dernier, la structure a été placée en redressement judiciaire car elle n’avait plus les moyens d’assurer sa trésorerie depuis la rentrée scolaire. La cause de cette situation ? Des subventions municipales qui ne sont pas arrivées à temps, celles de communes du Pays de Mormal qui s’étaient engagées en tant que partenaires et qui se sont désistées, ou encore des communes qui n’ont pas donné suite à l’offre proposée de la crèche : 3 500€ à l’année pour un enfant. La Direction de l'établissement n'a pas communiqué la hauteur du déficit mais c'est un déficit à six chiffres.

« Certains Maires nous soutiennent mais ils ne sont pas les seuls à prendre des décisions », Cécile Lacaille

La crèche Kiwaoo travaille avec plusieurs communes du Pays de Mormal. Via un système de partenariat, ces dernières réservent des places «  La commune paie la différence entre le coût réel de l’accueil de l’enfant et ce que paie la CAF », souligne Cécile Lacaille, «  Cela revient à 8 500 euros chaque année. Une commune partenaire récupère la prestation de la CAF au terme du contrat enfance jeunesse, de l’ordre de 3 500 euros par an  ».

Alors que 22 communes autour de Villereau étaient intéressées par ce partenariat, seules 5 communes y ont adhéré : Villereau, Orsinval, Potelle, Wargnies-le-Grand et Englefontaine. Les autres ? « Certains Maires nous soutiennent mais ils ne sont pas les seuls à prendre des décisions, lâche Cécile Lacaille. On avait des accords de principe avec 8 communes, avec des délibérations de conseils municipaux, des accords sur lesquels, certains sont revenus, à cause des élections. Ensuite, il y a eu les baisses de dotation de l’État aux collectivités. Ces baisses ont fait qu’au moment de l’ouverture de la crèche, le budget qui pouvait être alloué au fonctionnement n’était plus disponible », explique Cécile Lacaille

Et la crèche affiche … complet

C’était tout l’enjeu : la crèche fonctionne à plein pot ! Une centaine de famille a été accueillie en un an, et plus d’une cinquantaine d’enfants viennent 3 à 4 jours par semaine. Si la situation est inquiétante, Cécile Lacaille l’assure : elle pourrait encore fonctionner jusque janvier 2018 au moins. Un appel d’offres a été lancé pour tenter de trouver un repreneur mais Cécile Lacaille espère simplement qu’avec « les élus, on se réunisse autour d’une table. On n’est fermé à aucune proposition : si j’ai 24 communes qui financent, le coût de l’accueil ne sera évidemment pas de 9 000 € !  Certains nous voient comme une menace pour les assistantes maternelles : j’ai envie de leur dire qu’il ne faut pas avoir peur de nous. » Ce redressement judiciaire est un nouveau combat pour Cécile Lacaille qui vit « sans salaire depuis un an. Heureusement, j’ai des employées formidables qui assurent le service avec beaucoup de professionnalisme ».

Comment les élus du Pays de Mormal réagiront-ils à cette situation inédite ? Sur quels soutiens l'innovante Crèche Kiwaoo pourra-t-elle compter ? Nous y reviendrons dans un prochain article.

Photos