L'info en Val de Sambre

Qui en veut aux chats dans le Val de Sambre ?

11 janvier 2018 à 17h00 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Marc Dehondt

Depuis quelques mois, plus d’une vingtaine de signalements de chats victimes de l’homme ont été recueillis par trois refuges et associations du Val de Sambre. Des actes de "tortures" comme des "brûlures, de tirs à la carabine, d’empoisonnements, des gamelles remplis d’urine" selon les témoignages requis. À Rousies, on a décidé de dire stop à ces violences gratuites faites aux chats. Le conseil municipal et les chasseurs de la ville s’unissent aujourd’hui pour traquer les individus malintentionnés qui s’en prennent aux chats. Les sanctions pénales peuvent aller d’une simple amende de 1 500€ jusqu’à 30 000€ et de deux ans d’emprisonnement.

Marc Dehondt, délégué aux relations publiques animaux de la ville de Rousies, en a fait une priorité.

Écouter le podcast

Souvent ciblés, les chasseurs de la ville de Rousies ont très vite anonncé qu'aucun d'entre-eux n'a pris en chasse des chats errants. Jean-François Lebecq, ancien président de la société communale de chasse à Rousies, lutte également pour sauver les animaux domestiques.

Écouter le podcast

Marc Dehondt et Jean Francois Lebecq (ci-dessous) ont décidé d’œuvrer ensemble sur ce dossier important.

Écouter le podcast 

Photos

Sur le même sujet