L'info en Val de Sambre

Maubeuge - Arnaud Decagny, "Nous avons sécurisé la dette " (Première partie)

20 décembre 2017 à 18h00 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

Arnaud Decagny, Maire de Maubeuge depuis en avril 2014, a dressé un bilan à mi-mandat. Selon la majorité municipale, 67% des engagements présentés à la population à sa prise de fonction, ont été tenus. Nous l'avons interrogé longuement. Sujets abordés ce jour : la dette de la ville, les pénalités à payer sur le dossier de l'extension du Zoo de Maubeuge et la sécurité à Maubeuge.

La première grande étape de la mandature d'Arnaud Decagny : s'occuper de la dette importante et dangereuse de la ville. Elle s'élevait, au moment de la prise de fonction de la nouvelle équipe municipale, à 76 millions d'euros. La ville a notamment réalisé un audit complet sur la situation des finances : "très dégradée", "placée en réseau d’alerte", la ville de Maubeuge doit faire mieux mais avec les moyens du bord. Pour se faire, Arnaud Decagny s'est engagé premièrement à maîtriser ses dépenses (énergies, matériels) et sa masse salariale (non remplacement des départs en retraite, baisse des heures supplémentaires). Seconde stratégie mise en place : sécuriser la dette grâce à un accord passé avec les banques, en baissant de manière importante le montant annuel des échéances, "le tout, sans toucher aux impôts ni en instaurant de taxe d'enlèvement des ordures ménagères", poursuit Arnaud Decagny (voir notre long format ci-dessous, sujet "Fiscalité"). 

Payer encore des pénalités sur le dossier de l'extension du Zoo de Maubeuge

Deuxième chapitre du bilan à mi-mandat de l’équipe municipale de Maubeuge : le projet d’extension du Zoo de Maubeuge qui va encore faire parler de lui dans les prochaines semaines. La ville doit toujours rembourser près de 5 millions d’euros, entre les études qui avaient été lancées et les pénalités avec le concepteur (Eiffage, Ndlr) qui s’élevaient à 8 millions d’euros. Le projet d’extension de 100 millions d’Euros, lancé par l'Ancien Député-Maire Rémi Pauvros, avait été abandonné dès le début du mandat d’Arnaud Decagny. Avec la ville endettée, il était impossible selon lui de réaliser un tel projet. Aujourd’hui, Arnaud Decagny ne regrette pas son choix.

Écouter le podcast

Des moyens pour faire face aux incivilités

Troisième volet du bilan à mi-mandat d’Arnaud Decagny : la sécurité. En 2014, la ville a engagé d’importants moyens pour renforcer sa Police Municipale, déménageant notamment les services dans des locaux situés dans la zone industrielle de la Petite-Savate. Entre l’armement, la présence dans les quartiers sensibles et l'installation de nouvelles caméras de vidéosurveillance (pour un montant de 120 000€), la ville se donne les moyens de mettre en place des systèmes de prévention. Est-ce suffisant ? La ville sera-t-elle en mesure de faire face aux problèmes d’insécurité ?

Écouter le podcast