L'info en Val de Sambre

Les villes d'Hautmont et de Louvroil envoient une délibération du Conseil Communautaire au Tribunal Administratif

22 décembre 2017 à 10h00 Par Thibaut Paquit
Crédit photo : Thibaut PAQUIT

Encore une nouvelle passe d’arme hier soir entre élus de la majorité Hautmontoise et la Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre. Le sujet de la discorde depuis le mois d’octobre : une délibération votée qui concerne les Zones d’Activités Économiques qui seront repris dans les compétences de la Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre suite à la loi NOTRe voulu par le Gouvernement en 2015. Un des terrains, la Zone Cockerill à Hautmont, concerne notamment le futur projet du Village des Marques : pour les élus de la majorité d’Hautmont, la crainte serait que ce projet, "privé menace les 700 emplois en jeu". Ils ont donc décidé de faire un recours devant le tribunal administratif, au même que la ville de Louvroil, où 200 emplois sont en jeu sur la Zone de l’Espérance.

"L'agglomération ne récupèrera pas un seul euro !", Benjamin Saint-Huile

Cette annonce a entrainé la colère de Benjamin St Huile, le Président de la Communauté d’Agglomération Maubeuge Val de Sambre et de Bernard Baudoux, Vice-Président au Développement Économique : une convention a en effet été proposée pour ces deux villes afin de leur laisser le champ libre pour mener leur projet. Benjamin Saint-Huile a notamment indiqué, je cite « Menacer 900 emplois, c’est un mensonge ! Nous voulons aucun euro sur ces transactions financières ! », et Bernard Baudoux de poursuivre « Est-ce que la manière dont vous avez de dialoguer, c’est d'aller directement au tribunal alors que l'on pourrait se mettre autour d’une table et discuter. Je suis disponible 24h/24 » fin de citation.