L’entretien du cimetière d’Aulnoye-Aymeries crée la polémique sur les réseaux sociaux… Voici la réponse du maire !  

10 août 2017
Par Paul Schuler
La réponse du maire d'Aulnoye à la colère des internautes...

Depuis quelques jours, de nombreux internautes ont publié sur les réseaux sociaux des photos du principal cimetière d’Aulnoye-Aymeries, qui a été envahi par les mauvaises herbes ces derniers mois… 

Alors que la polémique prenait de l’ampleur sur Facebook, des ouvriers étaient justement en train d’intervenir dans le cimetière en question. Ces travaux avaient été programmés au mois de juillet, bien avant la polémique…

Pour tenter de mettre un terme à la colère exprimée par les internautes, Bernard Baudoux, le maire d’Aulnoye-Aymeries a tenu à s’expliquer, en indiquant que ce problème est pris très au sérieux par ses services. Au mois de juillet, il a ainsi mandaté l’entreprise Synergie pour y réaliser (depuis lundi) une vaste opération de désherbage au sein du principal cimetière de la ville.

Bernard Baudoux rappelle sur sa page Facebook que la tâche est beaucoup plus complexe depuis le début de cette année, car les villes ont désormais l’obligation de répondre à la nouvelle réglementation de ne plus utiliser des désherbants chimiques, pour éviter notamment de polluer les nappes phréatiques...

Le maire en profite pour déplorer de nombreuses incivilités qui ont été commises autour ou sur certaines tombes, dont l'entretien n'est pas du ressort de la commune. Il demande à chacune et à chacun « de contribuer à l’entretien des cimetières, pour rendre une place digne à nos défunts ».

Voici le message du maire d’Aulnoye-Aymeries, qui a été publié sur sa page Facebook :

« La ville et Synergie ont dépêché une équipe (personnes en réinsertion professionnelle) pour effectuer le désherbage depuis deux semaines.

J'attire votre attention sur la complexité de la tâche : pour répondre à l’obligation de ne plus utiliser des désherbants chimiques qui sont à l’origine de la pollution des nappes phréatiques (et des maladies qui en résultent), la ville a signé avec le Parc Naturel Régional un accord pour un accompagnement zéro produit phito-sanitaire. C'est un engagement écologique pour la planète.

Nous avons pu aussi constater des incivilités sur certaines tombes dont l'entretien n'est pas du ressort de la commune. Chacun et chacune peut contribuer pour rendre le cimetière une place digne pour nos défunts. »

Photos : Bernard Baudoux