L'info en Sud Avesnois et Thiérache

Fourmies va-t-elle devenir un démonstrateur national des contrats de transition écologique ?

16 novembre 2017 à 16h16 Par Paul Schuler
Crédit photo : Paul Schuler

A travers son ambitieux projet de troisième révolution industrielle, la ville de Fourmies est désormais citée en exemple au niveau régional, national et même mondial... 

Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot, a souhaité venir à Fourmies, pour découvrir les projets Rev3, appelés à transformer radicalement cette ville d’ici 2050. Il souhaite s’inspirer de ce qui est en train de se réaliser à Fourmies, pour mettre en œuvre une nouvelle politique territoriale, à l'échelle nationale : les « contrats de transition écologique ».

Sébastien Lecornu a annoncé que « les projets de la ville de Fourmies présentent toutes les qualités pour pouvoir bénéficier des financements qui seront octroyés à travers ces "contrats de transition écologique" et même devenir un démonstrateur au niveau national ».

Outre l’ambition de faire de Fourmies une ville autonome en énergie d'ici 2050, Sébastien Lecornu souhaite aussi s'appuyer sur le projet de Mickaël Hiraux, le maire de Fourmies, qui consiste à relancer « les circuits courts, via une cuisine centrale qui alimentera les écoles, l’hôpital et les maisons de retraites ». Grâce à ce qui est appelée « une carotte connectée », Mickaël Hiraux affirme « que la commune pourra ajuster en temps réel les menus, en fonction de la production quotidienne des éleveurs et maraîchers locaux ».

Bientôt des exonérations fiscales pour les nouvelles entreprises du sud-Avesnois ?

Sébastien Lecornu s’est aussi engagé à appuyer le dossier de candidature de Fourmies et du sud-Avesnois, afin que ce territoire puisse enfin intégrer rapidement le dispositif des « zones de revitalisation rurale ». Cette politique consiste à favoriser le développement local et les embauches, en permettant aux entreprises qui souhaitent s'implanter dans ces zones, de pouvoir bénéficier d'exonérations fiscales importantes (sous certaines conditions, liées notamment à l'effectif et à la nature de l'activité).

Sébastien Lecornu estime que « la région de Fourmies mérite d’être soutenue, via ce dispositif des zones de revitalisation rurale, car elle se donne les moyens de s’en sortir, de relever la tête, tout en proposant des projets économiques raisonnables et respectueux de l’environnement ».

Les explications de Sébastien Lecornu, le secrétaire d'État auprès de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire :