Depuis l'épisode de gel mi-avril, des producteurs locaux attendent toujours une aide de l'État

Thibaut PAQUIT
28 novembre 2017
Par Thibaut Paquit

Dans la nuit du 17 au 18 avril dernier, le Département du Nord et l’Arrondissement d’Avesnes-sur-Helpe plus particulièrement, subissaient un épisode de gel dévastateur, jamais observé depuis l'année 1991 : des températures de -5, -7 degrés ont été enregistrées sur le territoire, alors que les arbres fruitiers bourgeonnaient.

Cet épisode glacial est survenu après un mois de mars très doux, voire estival. Les producteurs locaux, les arboriculteurs en particulier, sont restés impuissants face à ces variations de températures comme Les Vergers Tellier, implantés à Le Quesnoy. L'exploitation a perdu près de 700 000 € de chiffre d’affaire et a engagé 4 procédures de rupture conventionnelle de contrat. Trois salariés se sont également retrouvés en chômage partiel.

Pour répondre à cette problématique, le Département du Nord doit être reconnu en Calamité Agricole, pour que les producteurs puissent bénéficier d'une indemnité exceptionnelle, pour faire face aux pertes.

La reconnaissance de l'état de calamité agricole sera-t-elle retenue ? Réponse le 8 décembre, date à laquelle le dossier sera étudié à Paris.

Photos