Début de la transformation de l’ancien café d’Eppe-Sauvage en futur « café-polyculturel », avec épicerie et espace co-working

10 août 2017
Par Paul Schuler
Eppe-Sauvage ne veut pas mourir, car pour la maire "un village sans café et sans école, c’est un village mort"...

Les travaux de rénovation et de transformation de l’ancien café du village d’Eppe-Sauvage ont commencé. D’ici la fin de cette année, cet établissement sera transformé en un futur estaminet-épicerie polyculturel...

En plus du bar traditionnel, on y trouvera sur place une médiathèque, un espace co-working (travail partagé) équipé d’ordinateurs, d’une imprimante et d’un scanner 3D, un espace « épicerie » pour la vente de produits du terroir et de dépannage, ainsi qu’une petite salle polyvalente, pour l’accueil de conférences, de spectacles, de conte, de concerts ou de soirées « théâtre »…

Les touristes ne seront pas oubliés. Les futurs gérants (originaires de la région Lilloise) réfléchissent à une formule « café rando ». Ils pourraient aussi proposer une petite restauration de dépannage, à base de produits frais du terroir…

Plus de 160 000 € vont ainsi être investis par la commune d’Eppe-Sauvage. Pour Viviane Desmarchelier, la maire Eppe-Sauvage, c’est un investissement lourd, mais nécessaire, car selon elle « un village sans café et sans école, c’est un village mort », d’où son autre combat pour sauver, en même temps, l’école du village, à travers la création en septembre d’un atelier Montessori (on en reparlera dans un prochain article). L’ouverture du café-polyculturel est espérée d’ici Noël ou au début de l’année prochaine…

Les détails avec Viviane Desmarchelier, la maire Eppe-Sauvage :

Écouter le podcast

Écouter le podcast

Écouter le podcast