Bernard Baudoux : "Nous voulons être respectés dans l'Avesnois".

Thibaut PAQUIT
09 octobre 2017
Par Thibaut Paquit

Une centaine de personnes a défilé dans les rues d’Aulnoye-Aymeries samedi matin avec en tête de cortège, cinq Maires de Bachant, Berlaimont, Leval, Pont-sur-Sambre et d’Aulnoye-Aymeries. Ils ont marché silencieusement vers l’hôtel de ville pour protester contre la suppression des contrats aidés. Dans les communes citées, 150 personnes sont concernées dont notamment des travailleurs handicapés.

Un chiffre et un constat fait ce weekend par Jean-René Lecerf, président du conseil départemental du Nord : si les choses en restent là, si les contrats aidés dans l'ensemble du département du Nord venaient à ne pas être renouvelés, il fera l'objet d'une demande de RSA, ce qui coûterait aux habitants du département du Nord.

L’ensemble des maires appelle à un grand rassemblement samedi prochain (10h) place de Wattignies à Maubeuge, avec toujours le même message : "nous voulons être respectés".

Dans le cortège, le Maire de Leval Jacques Thurette, tire la sonnette d’alarme et critique la politique des grandes villes d’avoir abusé injustement de ces contrats aidés.

À l’initiative de ce mouvement, Bernard Baudoux, le Maire d’Aulnoye-Aymeries, souhaite que "tout le monde se réveille". Il était en tous cas soutenu par une dizaine de Maires du territoire (interview ci-dessous, à la suite de Jacques Thurette)

Photos