À l'école Notre Dame de l’Assomption à Bavay, des solutions trouvées pour garder deux ATSEM ... en CDI à temps partiel

Thibaut PAQUIT
28 septembre 2017
Par Thibaut Paquit

Une quarantaine de parents d’élèves de l’école privée Notre Dame de l’Assomption à Bavay a exprimé sa colère mardi soir. Inquiets du devenir des employés en contrat aidé qui assuraient un service de qualité, ils estiment avoir été assez patients. Entre les problèmes sanitaires, la découverte du champignon, le mérule au sein de l'établissement, le départ des deux ATSEM est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Avant la réunion, José Louguet qui coordonne les écoles primaires et du collège Notre Dame de l’Assomption et Maryline Flahaut, une représentante du Diocèse de Cambrai, ont tenté de calmer le jeu.

Mais les parents d’élèves sont montés au créneau. Pendant plus de deux heures, ils ont expliqué les problèmes de l’établissement. À l’issue de cette réunion tendue, José Louguet a affirmé vouloir garder les deux ATSEM menacés par la suppression des contrats aidés. Ils pourront travailler de nouveau au sein de l'établissement dès lundi.