L'info en Avesnois et Pays de Mormal

60 ans après sa disparition, son nom sera gravé au Monument aux Morts de Flaumont-Waudrechies

10 janvier 2018 à 18h52 Par Delphine Hernu
Crédit photo : Delphine Hernu

60 ans après sa mort, la surprise à Flaumont-Waudrechies

Qu’elle n’a pas été la surprise du Maire de Flaumont-Waudrechies lorsqu’il a appris en septembre dernier qu’il manquait un nom sur le Monument aux Morts du village ! Celui de Robert-Lucien Degrelle, décédé à Rouiba dans la banlieue d'Alger, le 28 mars 1958 pendant la guerre d'Algérie. C’est la FNACA de Rousies, (Fédération Nationale des Anciens Combattants d’Algérie, Maroc et Tunisie) qui a communiqué l’information à Jean Vin, le Maire. Celui-ci a aussitôt vérifié sur le registre de la mairie que le jeune homme décédé, était bien né à Flaumont-Waudrechies.

 

Peut-on parler d’un oubli ? Que sait-on du parcours militaire du jeune soldat ? Qui a mené les recherches documentaires ? Ecoutez l’interview ci-dessous d’Alfred Sanselone, Vice-Président Départemental, Responsable du secteur Avesnois de la FNACA et de Claude Bombled, Président du Comité de Rousies

 

Un nom supplémentaire au Monument aux Morts

Le Maire a décidé de réhabiliter la Mémoire du soldat flaumontois, perdu et retrouvé. Son nom sera inscrit au Monument aux Morts, une gravure qui sera inaugurée le 8 mai 2018, soit 60 ans après sa disparition. Lorsque nous nous sommes entretenus avec Jean Vin, il espérait comme la FNACA d’ailleurs, retrouver des membres de la famille du jeune Robert-Lucien Degrelle pour les inviter à la cérémonie. Nous avons relayé son appel ce mercredi matin, comme une bouteille à la mer sur l’antenne de Canal FM. Un appel entendu par Marianne qui a connu le Papa du brigadier, Lucien Degrelle. Le fleurisien est « décédé à l’âge de 103 ans, il y a 2 ou 3 ans. C’est son deuxième prénom, Robert-Lucien qui m’a mis la puce à l’oreille. Il avait un frère et une sœur, René et Gilberte. Elle vit en Gironde à Vensac », nous a-t-elle expliqué. Marianne que nous remercions vivement, nous a permis d’entrer en contact avec le frère de Robert-Lucien Degrelle. René Degrelle vit à Bersillies, il avait 13 ans lorsque son frère est mort « dans un accident de voiture alors qu’il se rendait à l’aéroport pour embarquer dans un avion qui devait le ramener en France, la veille de ses 21 ans, à la fin de son service militaire. René Degrelle nous a assurés qu’il sera présent lors de la cérémonie du 8 mai à Flaumont-Waudrechies.

 

101 tués en Avesnois

Le Département du Nord a perdu 987 soldats dans la guerre d’Algérie. La Sambre Avesnois a dénombré 101 soldats tués, Maubeuge et Fourmies ont payé le plus lourd tribut avec la perte de 15 maubeugeois et de 13 fourmisiens.